Hypersensibilité: du fardeau au cadeau

L’hypersensibilité, vaste sujet : tout devient facilement “trop”, surtout quand on est pris dans un engrenage d’activités et de contraintes sociales. Cet état est une partie intégrante de la personnalité des surdoués entre autre, c’est une réalité neurophysiologique. Elle impacte le caractère des phénomènes affectifs, l’ensemble des sentiments et des émotions, et la faculté d’éprouver des sentiments ou des émotions, en réponse à une action quelconque sur notre sensibilité.

Lorsque l’hypersensibilité est mal générée voir rejetée, les couches s’accumulent au fil des ans car on ne sait pas se protéger. La seule solution est alors de se couper de ses émotions pour éviter la surcharge. Ceux qui ont une activité d’ordre social (professionnelle ou associative) savent combien on peut se sentir attaqués sur l’être alors qu’on n’est attaqué que sur le faire. La personne doit alors faire recours à des compensations (comportements addictifs), dépression, burnout, déclenchement d’une maladie, accident…

Pour mieux gérer, il est important de pouvoir redescendre en pression, retrouver le calme, évacuer, pour reprendre des forces, récupérer de l’énergie. Lorsqu’on prend en compte l’importance du système nerveux autonome en lien direct avec les émotions, on réalise que gérer son hypersensibilité est essentiel pour rester en bonne santé, physique et mentale.

L’anxiété, propre aux hypersensibles et aux gens très créatifs, est générée par un système nerveux beaucoup plus développé qui favorise les hyper-réactions. Si les hyper–réactions ont de bons côtés (réactivité, finesse psychomotricité, sens hyperdéveloppés, haut potentiel intellectuel), elles ont aussi des côtés plus négatifs : saturation plus rapide des sens, cerveau qui tourne en permanence et provoque plus facilement des nuits difficiles et de toutes façons fatigue et anxiété.

Etes-vous hypersensible ?

L’hypersensibilité peut vous affecter à des degrés divers. Les personnes hypersensibles partagent toutefois certains traits de caractère :

  • elles ont du mal à gérer leurs émotions et peuvent avoir des réactions émotionnelles importantes voir disproportionnées
  • elles sont particulièrement sensibles au stress et sont perturbées par le changement ou l’imprévu
  • elles sont observatrices, intuitives et perspicaces
  • elles ont une grande capacité d’empathie (elles sont très sensibles aux ambiances et aux humeurs des autres)
  • elles sont timides et sensibles au regard d’autrui
  • elles sont consciencieuses
  • elles sont susceptibles
  • elles ont besoin de calme et de solitude

Si votre hypersensibilité émotionnelle vous fait souffrir, vous pouvez recourir à des thérapies cognitivo-comportementales (méditation, hypnose, auto-hypnose par ex) pour apprendre à mieux gérer vos émotions.

Mais être plus réceptif que la moyenne présente aussi des avantages. Ce trait de caractère va généralement de pair avec une sensibilité artistique et un esprit créatif et intuitif. Les hypersensibles ont aussi d’excellentes capacités d’empathie et leurs amis apprécient leur sens de l’écoute.

Au quotidien, il est conseillé de :

  • ne pas surcharger son emploi du temps
  • se ménager des moments de calme dans la journée
  • apprendre à se distencer par rapport aux événements
  • trouver un ami avec qui partager ses émotions
  • entretenir sa créativité
  • pratiquer une activité physique (30 minutes 3 fois par semaine)
  • utiliser des techniques de relaxation : respirer par le ventre, méditation ou la visualisation positive

Avec une acceptation de soi et un bon décodage des émotions, l’hypersensibilité devient un cadeau merveilleux.