Comment tout cela a commencé?

C’est une grande joie pour moi d’ouvrir aujourd’hui ce nouveau blog sur mon site internet www.anizen.ch, un blog dédié spécialement à la communication de messages transmis par les esprits en canalisation à travers moi, par le biais des discussions qu’ils entretiennent avec mon conjoint. C’est à la suite de nombreuses hésitations que nous nous lançons aujourd’hui dans cette nouvelle aventure, sans vraiment savoir à quoi nous attendre.

Mais comment tout cela a commencé ?

J’ai toujours été une enfant spéciale j’imagine. A l’école pour être honnête je ne comprenais pas du tout ce que je faisais là. Je ne comprenais pas comment me faire des amis, je ne comprenais pas vraiment non plus le sens de cette existence. A la maison les choses étaient difficiles également, je me suis alors réfugiée dans un monde que je pensais à l’époque imaginaire. Je parlais « seule » très souvent, ce qui fait que dans mes rêveries je ne m’ennuyais jamais. Je comprends aujourd’hui que je parlais avec des êtes que personnes ne voyait, mais je vivais évidemment dans un autre monde.

Quelques années plus tard j’ai commencé à saisir que de vivre ainsi dans cet autre monde n’était tout simplement plus possible. Alors que j’étais apprentie laborantine, je ne compte pas le nombre de fois où j’ai oublié d’éteindre le gaz, où j’ai jeté des échantillons avant de les avoir analysés, où je me suis brûlé les mains ou les cheveux. Les choses ont commencé à devenir vraiment dangereuses lorsque j’ai dû travailler avec des produits radioactifs. J’ai réalisé que je me mettais beaucoup trop en danger. Ceci était sans compter toutes les étourderies plus ou moins graves comme la perte de mes lunettes qui était devenue récurrente, l’oubli de ma banane avec tout mon argent, mon passeport et mes chèques de voyage dans une petite boutique du bazar d’Istanbul, l’oubli de mon sac sur le quai de la gare, la perte sempiternelle de mon porte-monnaie, j’en passe et des meilleures. La plupart des gens en riaient, mais moi je me sentais vraiment impuissante face à cela.

Alors j’ai suivi le conseil d’un de mes professeurs de stage qui m’avait suggéré de faire des études, me disant que les aspects pratiques du métier n’étaient certainement pas faits pour moi. Heureusement pour moi mon intellect lui ne me faisait pas défaut, même si ma conscience voyageait sans crier gare. Lorsque j’étais pleinement concentrée sur un problème de mathématiques, de physique ou de chimie, alors mon esprit était canalisé, et j’en oubliais tout le reste mais je ne risquais plus de me mettre en danger.

Seulement voilà, un jour je me suis confrontée à un vide immense de cette existence. En dehors de ce surinvestissement mental ma vie semblait morne. J’avais alors tout misé sur une carrière scientifique qui me passionna au début pour devenir vide de sens. Je n’avais pu investir dans aucune autre sphère de ma vie. J’avais couru après des stimulations, des challenges intellectuels, mais mon âme se languissait. J’ai commencé à me sentir de plus en plus fatiguée, mon travail avait perdu son goût et mon existence était devenue une suite de contraintes.

Un long chemin m’attendait encore, mais un chemin de retour vers ces mondes subtiles que j’avais quittés. Il me faudrait toutefois trouver un meilleur équilibre, équilibre que j’ai cultivé en pratiquant la pleine conscience. Je pouvais alors rester sur terre tout en explorant d’autres réalités, de façon assez inconsciente au début. Je me suis trouvé guidée vers des formations, puis vers une transition radicale de carrière. J’ai alors publié ma première vidéo qui eu un succès tout à fait inattendu pour moi, l’hypersensibilité du fardeau au cadeau.

Alors que j’avais longtemps nié ma spiritualité, j’ai commencé à recevoir des messages étranges de personnes me révélant que j’aurais des capacités de guérison, que je transmettais de l’énergie, ce qui me faisait plutôt peur au début. Voulant en savoir plus je me suis rendue en Angleterre dans un collège de médiumnité, le Arthur Findlay College.

Là-bas j’ai vécu plus de surprises que je n’aurais jamais pu en anticiper, et notamment le fait que j’étais en mesure de canaliser des esprits, de communiquer avec des défunts, des animaux, et que ce que j’ai pris pour une folie si longtemps était en réalité des capacités de perception subtile. J’ai dû apprendre à faire confiance à mes ressentis, à assumer cette part de moi pour en embrasser tous les aspects, et l’utiliser pour le meilleur.

J’étais toutefois terrorisée au début. Je recommençais à avoir des absences, j’ai d’ailleurs fait plusieurs petits accrochages avec ma voiture, je n’osais parler de toute cela à personne. Jusqu’au jour où il a fallu que j’en parle, il a fallu que je tente l’expérience à nouveau. J’ai donc pris le risque de le dire à une personne, une seule, ma sœur. Elle s’est prêtée au jeu courageusement, et a  parlé pour la première fois de sa vie à un esprit en canalisation à travers moi.

L’esprit au début était maladroit, il parlait lentement et riait comme les paresseux dans Zootopie. Nous nous amusions beaucoup tout en apprenant, ces esprits sont dotés non seulement d’une grande intelligence mais aussi d’un grand humour. Nous étions fascinées. D’autres esprits alors se sont faits connaître, chacun avec leur spécificité et leur énergie propre.

Il me fallait toutefois m’exercer plus, je voulais expérimenter plus avant tout en étant effrayée notamment par ce que les autres autour de moi pourraient penser. Moi qui avais toujours été cette scientifique cartésienne, une femme qui avait la tête sur les épaules, une femme indépendante et autonome, qu’allaient penser les gens ? Que j’avais perdu l’esprit ? Que j’étais tout à coup « perchée » ?

Je fus toutefois guidée à en parler à mon meilleur ami de l’époque, un homme hautement sensible lui aussi, dont j’admirais l’intelligence mais surtout la bienveillance. Tout comme moi il avait eu un parcours très cartésien, dans la finance, mais il avait suite à diverses expériences assez difficiles été confronté à la réalité du monde des esprits. Il avait perdu sa situation si chèrement payée à cause d’une maladie d’hypersensibilité chimique et d’électro-sensibilité, et il souffrait à ce moment-là de symptômes handicapant d’anxiété. Il a accepté de se prêter au jeu, tout en restant très sceptique au début comme à son habitude.

Au fil des conversations, il fut toutefois interpellé notamment par le soulagement quasi miraculeux de ses symptômes. Il ressentit une paix intérieure qu’il n’avait jamais conne et pu profiter de l’amélioration significative des douloureux et pénibles symptômes neurologiques qui accompagnent ces maladies invalidantes et peu reconnues. Mais le plus spectaculaire a été les avancées au niveau de son développement spirituel et personnel. Lui qui avait totalement nié l’existence de Dieu et d’une réalité hors matérialiste, c’est toute sa vision du monde et de lui-même qui fut transformée. Des colères qu’il avait portées en lui durant des années s’apaisaient, il faisait la paix avec lui-même, avec son histoire et avec le monde.

Au fil des conversations notre attachement mutuel a grandi, et nous avons glissé vers une relation de couple assez naturellement, tout en vivant chacun individuellement et collectivement la plus incroyable mais aussi parfois la plus difficiles des expériences. Il nous a fallu affronter nos plus grandes peurs, nos plus grandes résistances, à chaque défi relevé un autre se présentait. Notre relation se renforçait malgré les obstacles, et après avoir été mon meilleur ami, il est devenu ma famille et mon meilleur soutien. Une aide précieuse pour comprendre, digérer et apprivoiser ce monde qui nous attirait autant qu’il nous mettait au défi. De plus, sa curiosité et son intelligence rendait les discussions avec les esprits passionnantes. Il cherchait toujours plus loin, là où d’autres ne penseraient même pas à explorer, ce qui était également grandement apprécié des esprits eux-mêmes. Ensemble, par mon intermédiaire, ils ont créé une fascinante relation, qui offrira encore j’en suis sûre de belles surprises.

A la fin de l’année 2019 nous étions proches de la célébration de nos un an de relation amoureuse. Les esprits nous ont alors dit de bien profiter car l’année à suivre seraient remplies de défis, défis que nous étions selon eux incapables d’imaginer. Cela ne nous a évidemment absolument pas empêché de nous poser un million de questions, mais force a été de constater que les événements récents nous ne pouvions effectivement pas les imaginer.

Au début janvier nous apprenions que nous allions être parents, voilà un défi qui nous semblait déjà bien grand à relever. Mais c’était sans compter sur cette pandémie de coronavirus qui nous plonge encore au plus profond de nos peurs et nous demande de renforcer notre foi et notre confiance dans le message des esprits. C’est à leur demande explicite que nous débutons aujourd’hui la publication de leur message.

Nous avons été nous-même fascinés et très impressionnés par non seulement la connaissance, mais surtout par l’Amour et la Sagesse que ces esprits cherchent à transmettre. Une relation de pur amour inconditionnel, totalement transparente et sans détour. Ils savent tout de nous, et nous aiment quand-même, dans leur incroyable compassion. Malgré nos erreurs de jugement, nos résistances au changement, notre égo et notre prétention parfois, ils continuent de voir en l’être humain le meilleur et cherchent toujours à nous montrer la voie dans le plus grand respect de notre libre arbitre. Un Amour qui nous fait rêver !

Nous espérons que même si ces messages ne peuvent changer le monde, ils pourront allumer la flamme de l’espoir de la connaissance dans l’esprit de ceux qui en ont besoin.

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez une communication personnelle avec les esprits, sur place au cabinet ou par Skype.

Avec tout notre Amour. Que la joie et la paix vous accompagnent.

Anita